Accueil » Nos domaines d’intervention » G-Les Systèmes d’Information » Cartographie des Systèmes d’Information » L’urbanisation des Systèmes d’information : de la (...)

L’urbanisation des Systèmes d’information : de la stratégie à l’opérationnel

  • noter cet article

vendredi 18 août 2006, par Christian Long


La démarche dite « d’urbanisation des systèmes d’information » n’est pas réellement une nouveauté : elle reprend, en adaptant le vocabulaire de l’urbanisme (des territoires), le processus qui conduit à

• dresser un état des lieux des systèmes d’information existants ou en projets, ou « urbanisme cadastral »

identifier les vulnérabilités et les incohérences actuelles ou potentielles : le diagnostic urbanistique

définir une stratégie de développement des Systèmes d’Information, ou « urbanisme stratégique » (ou « plan d’urbanisme », c’est à dire la vision de l’architecture cible du Système d’Information)

• mettre en place un dispositif de régulation des projets d’informatisation, ainsi qu’un système de référentiels et de normes pour les données et les applications : c’est l ‘urbanisme opérationnel.

La phase d’urbanisme cadastral, que l’on dénomme également « cartographie des Systèmes d’Information », et la phase de diagnostic qui s’appuie sur cette cartographie, sont essentielles : elles participent largement à la prise de conscience de la vulnérabilité du système d’information de l’institution, et de la nécessité de maîtriser le SI, sa démographie, et de renforcer sa cohérence interne, à travers des normes et de référentiels, c’est à dire des répertoires de référence d’un certain nombre « d’objets informationnels » clés pour le Système d’Information, qui sont normalement ceux qui sont « gérés » par les différents métiers de l’institution.